Le traceur GPS est un excellent appareil qui permet de localiser votre véhicule en temps-réel. Il facilite aussi le suivi de son déplacement. À ce titre, il est également considéré comme un antivol. Mais savez-vous qu’un individu ayant un mouchard peut vous suivre à tout moment grâce à un accès à vos coordonnées GPS ? Avec cet accès, il obtiendra votre position exacte sur une application comme Google maps. Il arrive aussi que des personnes malintentionnées installent un traceur GPS sur votre moto. Comme cet appareil est petit, il est très facile de le dissimuler. Il est parfois difficile de l’apercevoir. Cela représente un vrai danger pour vous puisque vous êtes suivi à votre insu. Dans ce cas, il faut agir et désactiver le traceur GPS sur votre moto. Comment procéder ?

Quels sont les différents types de traceur GPS pour une moto ?

Avant d’aborder la désactivation d’un traceur GPS, il est indispensable de savoir les différents types existants sur le marché. Cela est nécessaire dans la mesure où l’emplacement dépend de chaque type. Cela peut vous aider pour détecter la présence de l’appareil sur votre véhicule et le désactiver.

En effet, il existe différents types de traceurs GPS pour une moto, à savoir :

  • le traceur moto avec ou sans carte sim : le premier utilise les réseaux téléphoniques ordinaires, tandis que le traceur moto sans carte SIM se base sur les réseaux privatifs ;
  • le traceur moto avec ou sans abonnement : si le transfert des informations de géolocalisation utilise les réseaux téléphoniques, il faut payer un abonnement ;
  • le traceur avec branchement requis ou autonomie sur les piles : certains traceurs GPS nécessitent un branchement sur le réseau électrique de la moto, d’autres sont autonomes. Les premiers demandent une installation électrique tandis que les seconds se posent tout simplement dans la boîte à gants.

Le suivi de la localisation diffère d’un appareil à un autre. Certains offrent la localisation du véhicule en temps-réel et d’autres donnent des signaux à intervalles réguliers.

Comment fonctionne un traceur GPS sur la moto ?

Le traceur GPS est un appareil électronique sous forme de boîtier. Il est aussi appelé une balise GPS. Il se présente en plusieurs tailles et formats. Concernant son fonctionnement, il se réalise grâce aux données de satellite et aux signaux GSM.

En effet, lorsque votre moto déplace, le traceur GPS se met en route. Un signal parvient alors sur le téléphone portable de la personne qui vous espionne. La balise enregistre le déplacement de votre moto et il envoie à l’espion votre positionnement. Ce transfert peut se faire par un appel téléphonique, un SMS ou un email.

Techniquement, c’est le récepteur de signal qui se trouve à l’intérieur du boîtier qui capte les données satellites envoyées. Il se base sur le réseau GPRS. Le réseau téléphonique qu’il utilise est le même que celui des téléphones. Cette fréquence ne nécessite pas beaucoup de réseaux. Mais il existe également des trackers GPS qui utilisent un module radio pour marcher sur un réseau indépendant. Cela permet d’éviter la carte SIM.

Cependant, les données remontées par le traceur GPS dépendent de ses fonctionnalités propres et de son type. Il y a par exemple des balises équipées de détecteurs de mouvement. Sur ce, elles offrent des informations liées à la détection de mouvement. Pour d’autres types de traceurs, ils remontent les informations concernant la vitesse et la position du véhicule.

Par quel moyen pouvez-vous désactiver un traceur GPS sur votre moto ?

Maintenant que vous connaissez les différents types et le fonctionnement d’un traceur GPS moto, vous pouvez passer à la désactivation. Même si cet appareil est si petit, il est tout à fait possible de le détecter et le désactiver. Certains salariés cherchent aussi une telle solution pour ne pas être suivi à tout moment par leurs employeurs lors du déplacement. Sachez que si le véhicule que vous utilisez est équipé d’un tel appareil, il ne doit être utilisé qu’en permanence. En plus, votre employeur doit vous renseigner sur l’existence de l’appareil sur le véhicule. Si ce n’est pas le cas, vous avez le droit de saisir le service de plaintes ou l’inspection de travail.

Commencer par le repérage extérieur

Une balise GPS peut se placer à n’importe quel endroit. Dans ce cas, commencez votre inspection par l’extérieur. Pour vous aider dans votre recherche, il s’agit d’une petite boîte rectangulaire de couleur grise ou noire. Il existe des modèles qui sont waterproof et ils peuvent se fixer discrètement sur la carrosserie de votre moto. Mais il est rare de trouver un GPS tracker sur la carrosserie. S’il est installé à l’extérieur, il peut être caché sous votre véhicule à l’aide d’un aimant puissant.

Poursuivre votre recherche à l’intérieur

Si vous n’avez rien trouvé comme un petit objet surprenant de l’extérieur, ne soyez pas découragé. L’appareil espion peut se cacher à l’intérieur de votre moto. Pour cela, inspectez les endroits difficiles d’accès ou vous ne pouvez pas voir directement. Ce sont les meilleurs endroits pour dissimuler un tel appareil. Cependant, ne perdez pas votre temps à chercher sur les parties métalliques. En effet, le tracker GPS n’est pas bien adapté à un tel emplacement.

Le traceur GPS détecté, que faire ?

Une fois que vous avez détecté le système de géolocalisation, il est temps de passer à la désactivation. Pour désactiver traceur GPS, il faut connaître son type d’alimentation. S’il s’agit d’un traceur GPS moto sans fil, le travail est plus simple. L’appareil est alimenté par batterie ou par pile. Vous ne faites que retirer cette alimentation.

Il existe aussi des traceurs GPS qui fonctionnent sur secteur comme l’allume-cigare ou la batterie de la moto. Si c’est le cas, il faut d’abord chercher le branchement de cet appareil. Lorsque vous l’avez trouvé, il vous suffit de le débrancher de sa source électrique. Cette opération crée une coupure électrique entre le traceur et la source.

Que faire si vous ne trouvez rien ?

Si jamais vous n’arrivez pas à trouver le traqueur GPS sur votre moto, vous pouvez utiliser un détecteur ou un sondeur de géo traceur. En l’usant, vous aurez la chance de trouver la balise GPS. En effet, celle-ci émet des fréquences GPRS ou GSM. En déplaçant le détecteur autour de votre moto, vous entendiez un bip sur l’endroit où se cache le traceur. Une fois que vous avez mis la main sur l’appareil, il vous suffit de le désactiver.

Utiliser un brouilleur de traceur GPS en cas de difficulté de localisation

Si malgré vos connaissances sur le détecteur de traceur GPS vous ne trouvez pas le petit appareil, il existe un autre moyen. Vous pouvez user un brouilleur spécifique. Il vous permet de localiser la balise GPS qui se dissimule sur votre moto. Il n’est pas destiné à désactiver le traceur, mais le rendre désuet. En effet, il empêche la communication entre l’émetteur et le récepteur. Il émet un signal parasite qui perturbe le signal normal en opérant ainsi le brouillage. Lorsque vous utilisez un brouilleur, vous troublez les réseaux GSM aux alentours. Ainsi, la personne qui vous espionne n’obtient pas correctement les alertes envoyées par la balise.

Cependant, si vous envisagez d’utiliser cet appareil, il faut vous renseigner sur la législation en vigueur. Dans certains pays, son usage est interdit et passible d’une lourde sanction pénale. C’est le cas en France. Un brouilleur permet de perturber le GPS de votre moto, mais ce n’est pas le seul appareil troublé. En effet, il brouille également tous les GPS aux alentours. Ceux-ci peuvent être des GPS dans les bateaux, les avions ou des autres activités industrielles. Il peut alors provoquer de terribles accidents.

Dans certains pays, l’utilisation d’un brouilleur n’est pas autorisée aux particuliers. Il est réservé pour des besoins de la sécurité nationale, de la défense ou d’ordre public. Avant d’utiliser un tel dispositif, il est très important de vérifier la législation en vigueur dans votre pays.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}